jeanlouptrautner@gmail.com  - 00 353 52 61 32497 - 00 353 86 817 60 55

 

Pour le pêcheur de saumon à la mouche découvrant de nouveaux parcours saumon sur une nouvelle rivière, la “question rouge” semble être toujours “quelle mouche choisir?”.Et malheureusement, Il n’y a pas toujours un pêcheur du coin bienveillant pour vous donner des conseils éclairés…et pas souvent non plus un Pub dans le voisinage pour lui délier la langue…

Aussi, afin de vous éviter ce dilemme et de faciliter au maximum le choix des artificielles à mettre dans vos boites si vous vous apprêtez à venir pêcher la Suir, je pense que la formule la plus simple et la plus efficace est de vous présenter dans mes prochains articles-saumon les mouches utilisées par mes clients les plus expérimentés.

La Hairy Mary:


les mouches bleues sont très prenantes sur la Suir, surtout en petites tailles (6, 8, 10). La Blue Charm qui lui ressemble est aussi un modèle efficace sur  cette rivière. Essentielle.


La Stoat Tail:


Ce modèle bien connu et éprouvé sur un grand nombre de rivière à saumon est à utiliser en priorité par temps clair et eaux se réchauffant. Seul inconvénient, souvent pêchées en petites tailles, ces mouches sont souvent attaquées par les truites.


La Stoat Tail Silver: 


Seul le corps en tinsel argenté et le long tag de queue argent la différencie de la Stoat Tail traditionnelle. Utilisée de préférence par temps ensoleillé et dans les têtes de pools, cette artificielle est un “must” dans votre boite à mouche et vous sera utile sur un grand nombre de rivières à saumon.

 

La Cascade: 


Probablement la mouche la plus connue et la plus utilisée de nos jours. Revendiquée par beaucoup comme étant leur création…cette artificielle cherche probablement à imiter une crevette (le krill étant l’une des nourritures favorites des saumons sur leurs lieux de grossissements /Terre-Neuve, Mer de Norvège etc.).Bien acceptée par les Castillons (Grilse, Pale en Irlande) dès le mois de mai, elle est très prenanteen été, par eaux chaudes et basses lorsque les saumons ne s’intéressent à rien d’autre. La Cascade est la “mouche à la Mode” et de ce fait l’artificielle passe-partout de bon nombre de “saumoniers”.

ll est néanmoins important de préciser qu’un grand nombre de modèles similaires (Usk Grub, General Practioner,…) sont tout autant performants.


Ensuite une moins connue:


La Green Butt:


Guy m’a fait découvrir cette mouche il y a quelques années et elle est désormais devenue l’une de mes favorites (tailles 4/6/8).Excellente par temps couvert, elle est à mettre en priorité dans votre boite à mouches si vous comptez pêcher la Suir. En règle générale, les mouches vertes telle la Green Highlander donnent aussi de bons résultats sur cette rivière.


Et pour terminer deux modèles personnels:


La Josinette: 


Nommée affectueusement en l’honneur de sa charmante épouse, cette mouche avec un montage Low–Water assez terne et peu fournie est idéale lorsque la rivière est basse et la température de l’eau en hausse (tailles 8/10/12). Pêchée à l’aide d’une soie flottante et d’un fin bas de ligne (maximum 25/100ème) ce modèle pourra de temps à autres tenter un saumon boudanttous les autres modèles plus grands et plus fournis.

La Bizounours:


Cette mouche déroutante par sa simplicité et son extrême sobriété semble être néanmoins très efficace quelles que soient les conditions du moment. La mouche passe-partout en quelque sorte..


La plupart d’entre eux reviennent chaque année pêcher sur mes parcours qu’ils connaissent désormais intimement et leurs expériences acquises au fil de leurs séjours de pêche vous seront précieuses et, ajouter dans votre boîte quelques unes de leurs mouches aux côtés de vos favorites avant votre départ pour l’Irlande sera définitivement une idée fort judicieuse.

Les mouches présentées dans cet article ont été montées par Guy Bourbon, “Bizounours” pour les intimes. Cet Auvergnat de pure souche que j’ai le privilège d’avoir comme ami est l’un des pêcheurs les plus talentueux que j’ai eu le plaisir de rencontrer au bord d’une rivière. Son sens de l’observation, sa ténacité et sa persévérance, son constant désir d’apprendre et d’améliorer ses connaissances concernant ce poisson fantasque allié à une technique de lancer désormais sans faille sont les raisons pour lesquelles il semble être pratiquement toujours capable de sortir son “épingle du jeu” dans une pêche souvent frustrante et parfois cruelle.

 

Sa sélection personnelle est basée sur trois règles simples et logiques, si l’on peut se permettre d’employer ce mot en relation avec la pêche d’un poisson à l’humeur  capricieuse et bien souvent totalement imprévisible…

La première, “Temps sombre, mouche sombre, Temps clair, mouche claire” est la règle de base au saumon et la suivre est pratiquement toujours une bonne idée.

La deuxième, plus les eaux sont fines et basses, et plus la force du courant diminue, plus la taille des artificielles doit être réduite. Sur un pool à saumon typique, il n’est pas rare d’avoir à changer plusieurs fois de taille de mouche au fur et à mesure qu’on le prospecte vers l’aval. Il est donc important de créer ses artificielles en plusieurs tailles (4/6/8/10) et surtout en les montant beaucoup moins fournies dans les petites tailles (c’est l’idée des mouches “Low Water” des Britanniques).

Et enfin la troisième et sûrement la plus importante de toutes…pêchez avec des mouches qui vous plaisent. Si vous n’avez pas vraiment confiance dans l’artificielle que vous avez nouée au bout de votre bas de ligne vos résultats seront invariablement médiocres…

Voici donc les modèles dont Guy se sert pour pêcher mes parcours sur la Basse-Suir


Tout d’abord les plus classiques:

“ On ne change pas une équipe qui gagne” dit-on…Pas étonnant donc que Guy n’utilise plus que ces mouches sur la Suir car elles lui ont souvent permis de capturer de superbes saumons et de se faire de “gros plaisirs” sur cette belle rivière souvent généreuse. Il sera là cette année fin mai-début juin, fidèle au poste et je  souhaite de tout coeur que 2016 le verra prendre le 20 livres dont il rêve…


Je sais que nous désirons tous être des artistes et des novateurs dès que l’on se mêt à l’étau et j’ai cru moi-même réinventer des dizaines de modèles infaillibles au fil des ans…toutefois, 45 ans de pêche au saumon à la mouche plus tard…j’ai finalement compris qu’une mouche, quelle qu’elle soit, qui dérive parfaitement dans un pool à saumon sera toujours nettement moins importante que le “saumon mordeur” qui y réside…

Matériel nécessaire      -      Les mouches      -      Essai mouches 2012     -      Les conseils du club des saumoniers

Les mouches de Guy    -     Les border-liners de J-J. Chaumet   -    Les mouches de F. Rencurel

La Suir et ses poissons      -      La Chasse à la palombe      -      Articles de presses      -      Infos Pratiques      -      Tarifs et Réservation            Les News      -      Les galeries      -      Liens